Terrorisme au Sénégal : Imam Ndao, hier à la barre

Terrorisme au Sénégal : Imam Ndao, hier à la barre

Azannonces
#2 | mai 4, 2018, 14:56:02 | Commentaires: 0
Imam Ndao a été, hier, à la barre de la chambre criminelle. Aux côtés de ses nombreux souteneurs, il a répondu aux questions du tribunal sur les faits de terrorisme qui lui sont reprochés. Il les a tous nié avant de donner sa vérité des faits.

L’un des plus célèbres accusés dans l’affaire de terrorisme au Sénégal a été entendu, hier, par la chambre criminelle de Dakar. Il s’agit de l’Imam Ndao. Né le 06 mai 1960,  marié à quatre épouses et père de 17 enfants, il est maitre coranique et également cultivateur. Il a été attrait à la barre pour actes de terrorisme par menace ou complot, financement du terrorisme, blanchiment de capitaux dans le cadre du terrorisme en bande de terrorisme, actes de terrorisme par association de malfaiteurs et détention d’armes sans autorisation. Devant le prétoire, il a nié les faits qui lui sont reprochés. Une présentation de l’accusé a permis de savoir que l’Imam est entré au daara de Coki en 1967 alors qu’il avait 7 ans. Il a mémorisé le Coran en fin 1970 avant d’intégrer le daara de Ndiarème pour approfondir ses études. Il a également fait une formation de deux ans avec la Ligue mondiale islamique. Par la suite, il a créé son daara en 1990. Imam Ndao anime des conférences et des séminaires religieux. Son daara se trouve à Ngane extension (Kaolack) et compte entre 300 à 400 élèves. Il exerce aussi des activités agricoles qui permettent de prendre en charge les élèves. Ces potaches qui sont issus de familles aisées, payent mensuellement là où ceux qui sont des cas sociaux apprennent gratuitement. Concernant ses relations avec les Kaolackois, il a soutenu : « j’entretiens de bons rapports avec les autorités locales de Kaolack. Je les invite tout le temps aux conférences que j’organise. Quant aux autorités étatiques, elles ne m’ont jamais apporté leur soutien. Je fonctionne avec mes propres moyens. »

 

Ce que pense Imam Ndao de l’attaque de la mosquée de Diourbel

Sur une question de savoir est-ce qu’il connait Matar Diokhané, Imam Ndao a répondu par l’affirmative, avant de dire que : « un jour, on m’a donné un tract au Stade Amadou Barry de Guédiawaye. Je l’avais lu en intégralité, c’était signé Matar Diokhané. Il appelait à l’unité de tous les musulmans, sans distinction. J’avais davantage estimé Matar Diokhané parce que cela devait être notre rôle au Sénégal ». C’est sur ces entrefaites que ses souteneurs ont réagi avec des « Allahou Akbar ». Le président les a rappelé à l’ordre en leur disant qu’il ne doit y aucune signe d’approbation ou d’improbation dans la salle. Et l’accusé de poursuivre : « mes parents étaient des Tidianes. Mais moi, après mes études, j’ai décidé de travailler pour toutes les confréries, pour l’Islam de manière générale. Je suis membre de la Ligue des imams et des prédicateurs du Sénégal. Je suis un représentant de l’Islam sur terre». Il a été interpellé sur les évènements de Diourbel et a répondu : « je connais très bien Imam Abdou Karim Ndour. Après que sa mosquée a été attaquée, il m’a joint au téléphone pour m’informer que les assaillants ont promis de revenir pour brûler sa maison. Je lui ai demandé de saisir la police. Le dimanche, j’ai fait convoquer 8 jeunes de mon daara pour leur demander d’aller apporter leur soutien à Imam Ndour. Cependant, je leur avais demandé de ne pas utiliser la violence. Aussi, j’avais joint tous les membres de la Ligue pour les mettre au parfum de la situation. Ensemble, nous sommes allés voir Serigne Mountakha pour trouver une solution à ce problème. Ce dernier, très occupé par les préparatifs du Magal, nous avait mis en rapport avec Serigne Soulèye Gaye qui nous avait reçus. Il nous avait assuré que les jeunes mourides n’allaient plus attaquer la mosquée. C’est tout ce que je connais des évènements de Diourbel ». Il a précisé qu’il n’a jamais été au courant que de jeunes sunnites s’étaient réunis pour organiser un plan de riposte après l’attaque de la mosquée d’Imam Ndour.

 

Lire la suite : http://www.rewmi.com/terrorisme-senegal-imam-ndao-larme-retrouvee-chez-lui-videos-djihad-decapitation.html



Dans la même catégorie

Gambie : Les activités économiques du ferry tournent au ralenti.

Depuis, l’inauguration du Pont de Faraféni, les activités économiques sont au...

vendredi, avril 12, 2019, 18:55:23

Rajeunissement de l’administration

Le jour de son investiture, le président de la République a jeté les bases...

vendredi, avril 12, 2019, 18:48:05

Accord gouvernement et enseignants: Macky sauve l’école d’une année blanche

Le Président de la République a fini par céder à la principale revendication...

lundi, avril 30, 2018, 14:14:33

Fin de la grève des enseignants

Tout est bien qui finit bien. Le G6 vient de lever son mot d’ordre de grève,...

lundi, avril 30, 2018, 01:52:50

Union africaine : ce qu’il faut retenir du sommet sur la Zone de libre-échange continentale

Les dirigeants africains étaient réunis jusqu'à ce mercredi à Kigali, à...

vendredi, mars 23, 2018, 11:25:54

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire sur cet articlesss.
Laissez un commentaire